20074343    - Film réalisé par : Jean-Paul Rouve;


    - Casting :  - Jean-Paul Rouve ( Mathias );

                     - Benoît Poelvoorde Jean );

                     - Arly Jover ( Ana );

                     - Miljan Chatelain ( Mathias );

                     - Miou-Miou ( Jacqueline );

                     - Claude Brasseur ( Maurice ) ...;

 

    - Sorti le : 13 Juin 2012;

    - Genre : Comédie, Drame;

    - Nationalité : Français;

    - Durée : 1h35;

 

 

    - Synopsis :  À l'occasion d'un voyage, Mathias, 40 ans, croise par hasard un enfant qui lui fait étrangement penser à lui au même âge. Profondément troublé, il se lance dans une quête insensée sur les traces du petit garçon qui risque bien de bouleverser son existence et son équilibre familial ... Et si l'on pouvait revivre son enfance, pourrait-on alors changer le cours des événements ?

 

 


 

 

- Critique :

 

 

Après « Sans Arme, Ni Haine, Ni Violence », l’acteur Jean-Paul Rouve décide de repasser derrière la caméra avec « Quand Je Serai Petit », une fable moderne sur la nostalgie de l’enfance.

 

20078894

 

Le premier film du cinéaste n’étant pas franchement une réussite absolue, c’est donc avec une appréhension certaine que le spectateur attendait son prochain long-métrage. Cependant, l’idée de départ quant à elle était d’emblée magnifique ! Le film narre la vie d’un homme dont l’existence sera chamboulée par la rencontre d’un jeune enfant qui lui fait étrangement penser à lui au même âge. Ce postulat n’a rien de révolutionnaire ( souvenez-vous du film « Sale Môme » avec Bruce Willis ), mais il a le mérite d’être assez original dans le décor Français et s’éloigne des comédies populaires assez banales. Le film pose son intrigue dans une ville cinématographiquement peu glamour à savoir Dunkerque. Mais le talent indéniable de Jean-Paul Rouve est d’apporter à son film un esthétisme assez sidérant et d’arriver à rendre une ville à première vue assez morose en un véritable décor de cinéma poétique et mirifique. Envolée la candeur idéalisée de « Bienvenue Chez Les Ch’tis », place aux émotions pures et non falsifiées. Au casting, en plus de Jean-Paul Rouve dans le meilleur rôle de sa carrière, nous retrouvons la ravissante Miou-Miou qui se faisait peu à peu oublier dans le cinéma Français et qui, grâce à ce film, revit et prouve que c’est une actrice d’exception. Benoît Poelvoorde tient lui aussi un de ses plus beaux rôles. Il fait preuve d’une retenue dans son jeu et ne tombe jamais dans le cabotinage répétitif de ses précédents films. Sa sobriété est effarante et elle le rend davantage émouvant. On y retiendra surtout le jeune Miljan Chatelain ( aperçu dans « Le Ruban Blanc » de Haneke ), un acteur débutant dont le naturel est digne de louanges. Pour une fois qu’un enfant au cinéma n’est pas une tête à claque mais bel et bien un personnage attachant, le spectateur est alors complètement ravi !

 

Scénaristiquement, nous sentons un vrai travail de la part du réalisateur. « Quand Je Serai Petit » est un film qui développe consciencieusement ses personnages afin que le spectateur s’y attache le plus facilement. Une fois le tout posé, c’est à ce moment précis que le scénario se met en place. Là où le film aurait pu tomber dans le côté tire-larme assez lassant, on y découvre au final que toutes les facilités émotionnelles ont été exclues. Les scènes dites ou qui se veulent émouvantes sont filmées avec pudibonderie de façon à ne pas déshumaniser le récit. En effet, l’humanité et la simplicité des choses qui émanent du long-métrage nous touchent au plus profond de nous et c’est grâce à cela que la magie du film opère. Jean-Paul Rouve semble avoir compris qu’user d’effets démonstratifs ne sert absolument à rien dans un film de ce genre car le spectateur peut très vite se retrouver abasourdi par un excès de mièvrerie. Le long-métrage ne manque pas non plus de nous surprendre sur certains aspects de l’histoire notamment la scène finale non pas inattendue mais plutôt amenée avec ingéniosité et subtilité. En plus de toutes ces qualités, « Quand Je Serai Petit » est un film qui traite avant tout la nostalgie de l’enfance avec une rare authenticité !

 

20078892

 

Au final, un film magnifique ! Le spectateur éprouve une sensation de bien-être permanent et ressort du film ému et heureux. « Quand Je Serai Petit » s’annonce comme un film majeur que l’on verra en France cette année ! Les qualités sont là et le spectateur est conquis ! Un vrai coup de cœur !

 

8,5/10

 

Morgan.