Abraham Lincoln : Chasseur De Vampires - Nanar Saignant ! [ Critique ]

20161166    - Film réalisé par : Timur Bekmambetov;


    - Casting :  - Benjamin Walker ( Abraham Lincoln );

                     - Dominic Cooper ( Henry Sturgess );

                     - Anthony Mackie ( Will Johnson );

                     - Mary Elizabeth Winstead ( Mary Todd );

                     - Rufus Sewell ( Adam );

                     - Jimmi Simpson ( Joshua Speed ) ...;

 

    - Sorti le : 08 Aout 2012; 

    - Genre : Fantastique, Action;

    - Nationalité : Américain;

    - Durée : 1h45; 

 ( Film interdit aux moins de 12 ans )

 

  

    - Synopsis :  Lorsqu'Abraham Lincoln découvre que des vampires assoiffés de sang se préparent à envahir le pays, il jure de les éliminer les uns après les autres, à coups de hache. C'est alors que se révèle un chasseur hors pair, menant une guerre secrète sans précédent, avant même de devenir l'illustre figure de la guerre de Sécession.

 

 

 


 

 


Critique :

 

 

En attendant le biopic réalisé par Steven Spielberg avec dans le rôle-titre Daniel Day-Lewis, les studios Américains nous ont concocté pour ce mois d’Aout « Abraham Lincoln : Chasseur De Vampires ». Nanar assumé ou ignominie pompeuse ?

 

20026073

 

Les livres d’histoires nous ont-ils révélé la face cachée de ce président légendaire ? Abraham Lincoln, au-delà d’avoir été un homme politique déterminé aurait également été un chasseur de vampire avide de vengeance. Tel est le postulat absolument démentiel de ce film fantastique ! Cette idée de dénaturer fictivement une figure emblématique culturelle avait déjà été envisagée dans l’horrible « Anonymous » de Roland Emmerich qui était un film incroyablement ennuyeux et adoptait un discours pontifiant au point de vue unilatéral. Dans ce film-ci, le postulat de départ est pratiquement identique sauf qu’à la différence de « Anonymous », c’est une idée grotesque au profit d’un nanar réjouissant. Dans le rôle principal, un acteur très peu connu à savoir Benjamin Walker qui semble prendre un malin plaisir quant au fait de décimer ces créatures sanguinaires aidé de sa hache symbolique. Si la performance globale de l’acteur n’a rien de honteuse, nous n’irons malgré tout pas jusqu’à écrire une tonne d’éloge à son égard. Il se contente seulement du strict minimum artistique sans tomber dans un sur-jeu indigeste, juste un certain amusement attachant. Le reste du casting à défaut d’être brillant à tous les niveaux reste appréciable à sa juste valeur excepté une certaine Mary Elizabeth Winstead ! Engager cette actrice dans un futur film relèverait soit de l’irresponsabilité ou alors un côté maso viscéral de la part d’un prochain réalisateur car, que ce soit dans son regard ou dans sa gestuelle, elle est amorphe au possible !

 

Une fois le casting présenté, place à l’action pop-corn abracadabrante ! Quelle surprise que de voir une 3D bien exploitée dans un film de ce genre alors qu’elle ne représente aujourd’hui dans le monde du cinéma qu’un vulgaire gadget mercantile. Elle permet une agréable profondeur de champ dans ce décor numérique ainsi qu’un infime côté immersif durant les scènes d’actions. Le scénario ? Tout ce qu’il y a de plus conventionnel ! Après avoir perdu sa mère tuée par un vampire lorsqu’il était enfant, Abraham Lincoln est désormais un homme ayant soif de vengeance et part dans une quête de vengeance, avec en parallèle son ascension politique. Rien n’est oublié dans la trame scénaristique ! Tout est prévisible, bien que le film s’autorise un agréable retournement de situation assez inédit, mais le plaisir est tellement réel qu’en aucun-cas le spectateur en est dérangé. Des effets numériques à outrance, une pléthore de ralentis et des combats nanardesques font de ce « Abraham Lincoln : Chasseur De Vampires » un des plus gros plaisirs coupables que l’on verra cet été ! La mythologie des vampires qui était bien exploitée dans la franchise « Underworld » de Len Wiseman ( excepté un deuxième et un quatrième volet exécrables ), est ici complètement passée outre. Le but du film n’est pas de livrer une relecture moderne et pseudo-intellectuelle de ce mythe mais bel et bien de se servir de ce support afin de nous livrer des moments de frénésies on ne peut plus jouissifs. Dans cet aspect-là, le long-métrage rempli parfaitement son contrat, ne nous en plaignons pas ! Le tout orchestré par une excellente bande originale.

 

20202116

 

Au final, c’est sans réflexion aucune que ce « Abraham Lincoln » atteint son but qui est de distraire et rien d’autre. Bien qu’il ne nous laissera pas des souvenirs mémorables, il n’en demeure pas moins que l’on regarde ce film avec un plaisir indéniable. Un tantinet crétin mais efficace ! Le nanar du mois qui nous régale !

 

5,5/10

 

Morgan.

 

 

 

 

 

 

 

Posté par SerialCinephile à 22:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Abraham Lincoln : Chasseur De Vampires - Nanar Saignant ! [ Critique ]

    Je m'attendais à quelque chose de plus loufoque, vu le concept. Mais cela se prend bien trop au sérieux, et quelques effets ne sont pas très réussis... La séquence du train m'a limite saoulé...

    Posté par Christophe, 23 août 2012 à 21:04 | | Répondre
  • Coucou,
    Je préfère de loin Van Helsing. Ce film ne m'a même pas surpris, je suis un peu déçue.

    Posté par cassandra, 29 août 2012 à 12:59 | | Répondre
Nouveau commentaire