Du Vent Dans Mes Mollets - Tornade De Bonheur ! [ Critique ]

20169197    - Film réalisé par : Carine Tardieu;


    - Casting : - Agnès Jaoui ( Colette );

                    - Denis Podalydès ( Michel );

                    - Isabelle Carré ( Catherine );

                    - Isabella Rossellini ( Madame Trebla );

                    - Judith Magre ( La grand-mère );

                    - Juliette Gombert ( Rachel );

 

    - Sorti le : 22 Aout 2012;

    - Genre : Comédie, Drame;

    - Nationalité : Français;

    - Durée : 1h29;

 

 

 

    - Synopsis :  Prise en sandwich entre des parents qui la gavent d'amour et de boulettes, Rachel, 9 ans, compte les minutes qui la séparent de la liberté. Jusqu'au jour où son chemin croise celui de l’intrépide Valérie.

 

 

 


 

 

- Critique :

 

 

Troisième film de la réalisatrice peu connue Carine Tardieu, « Du Vent Dans Mes Mollets » promettait un souffle de fraîcheur dans le cinéma Français en réunissant un casting prestigieux.

 

20148007

 

En toute franchise, le cinéma Français populaire plonge de plus en plus vers les comédies ineptes et cupides. « Du Vent Dans Mes Mollets » ne s’inscrit pas dans cette catégorie étant donné que ce film est un monument d’audace et de fraîcheur rarement vu dans le décor actuel de notre chère patrie. Un postulat de départ très conventionnel à savoir la chronique d’une enfant de 9 ans découvrant la vie sur toutes ses formes. Une idée qui n’est pas sans rappeler un excellent film de Richard Berry qui s’intitule « Moi César, 10 ans 1/2, 1,39 m » mais lorsque l’on découvre « Du Vent Dans Mes Mollets », on s’aperçoit très vite que malgré la similitude des deux films, l’un est plus naïf ( « Moi César … » ), et l’autre plus contemporain et vrai. Le spectateur suit donc l’histoire de cette jeune Rachel interprétée par Juliette Gombert. Il est surprenant de voir un enfant au cinéma qui ne soit pas une tête à claques ambulante et ce, malgré un personnage aussi espiègle que cette dernière. Si l’on se souvient avoir été un enfant, il est impossible de ne pas ressentir une certaine adéquation émotionnelle et c’est ce qui fait véritablement la magie de ce film dont les péripéties et les personnages nous semblent familiers. On y retrouve également une palette de comédiens attachants, qui font probablement partie des meilleurs que le cinéma Français a la chance d’avoir. Agnès Jaoui et Denis Podalydès interprètent les parents de cette petite et à eux deux transmettent les émotions attendues à savoir le rire pour elle ainsi que le côté touchant pour lui et vice-versa. Notons surtout la plus galvanisante comédienne du long-métrage qui n’est autre qu’Isabelle Carré ! Au milieu de tout ce vent, elle est le rayon de soleil qui illumine le film grâce à sa douceur exquise, ses yeux magnifiques et son visage angélique. Somme toute une perle nationale ! 

 

Dans son traitement de cette histoire que l’on pouvait craindre car elle pouvait laisser présager une mièvrerie étouffante, « Du Vent Dans Mes Mollets » se doit être un exemple pour bon nombre de cinéastes. L’amour et les amis, tout cela n’est que secondaire car le long-métrage aborde des sujets à la fois surprenants et risqués pour un film de cet acabit comme la mort ou la sexualité, le tout en filigrane car n’oublions pas que tout est perçu par les yeux d’une enfant. Une photographie très édulcorée façon 80’s - la référence très appuyée à « La Boom » ne vient pas contredire cela - qui apporte au film une candeur dans ses propos et un côté bonbon savoureux. Le spectateur rit volontiers à cette avalanche de répliques donc certaines seront indéniablement mémorables à l’avenir et se laisse prendre par les sentiments tellement ce film est tendre et ce, jusqu’au final où les larmes coulent par tant de sincérité - sans trop en dévoiler - et de maitrise cinématographique. Jamais lacrymal et pourtant, le film s’y prêtait largement mais la réalisatrice a su apporter une patte singulière à sa narration ! On appelle cela la maitrise cinématographique et cette cinéaste la possède allégrement.

 

20137635

 

Au final, « Du Vent Dans Mes Mollets » est sans aucun doute le film Français de ce mois d’Aout ! Celui qu’il faut absolument découvrir au plus vite car c’est un bijou de tendresse assez authentique ! Des acteurs merveilleux au profit d’une histoire magnifiquement narrée !

 

8,5/10

 

Morgan.

 

 

 

 

 

 

Posté par SerialCinephile à 20:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Du Vent Dans Mes Mollets - Tornade De Bonheur ! [ Critique ]

    Hello,
    Superbe réalisation. J'ai vraiment aimé ce film et je peux dire que cela faisait un moment qu'une oeuvre française ne m'avait pas autant plu.

    Posté par cassandra, 29 août 2012 à 12:57 | | Répondre
Nouveau commentaire