Spring Breakers - Quand Le Cinéma Allie Vulgarité Et Prétention ! [ Critic's ]

20462006

 

- Film réalisé par : Harmony Korine;


- Casting : - Vanessa Hudgens ( Candy );

                - Selena Gomez ( Faith );

                - James Franco ( Alien );

                - Ashley Benson ( Brit );

                - Rachel Korine ( Cotty ) .....;

 

- Sorti le : 06 Mars 2013;

- Genre : Drame;

- Nationalité : Américain;

- Durée : 1h32;

( Film interdit aux moins de 12 ans avec avertissement )

 

 

- Synopsis : Pour financer leur Spring Break, quatre filles aussi fauchées que sexy décident de braquer un fast-food. Et ce n’est que le début… Lors d’une fête dans une chambre de motel, la soirée dérape et les filles sont embarquées par la police. En bikini et avec une gueule de bois d’enfer, elles se retrouvent devant le juge, mais contre toute attente leur caution est payée par Alien, un malfrat local qui les prend sous son aile…

 


 

- La Critic's :

 

Annoncé comme un film évènement, « Spring Breakers » attisait quelque peu le spectateur en quête de sensations fortes cinématographiques d’une part grâce à son casting inattendu et d’autres parts grâce à son postulat osé.

 

20440657

 

Qu’on se l’avoue immédiatement, si certains qualifient ce film d’étonnant et le hisse au sommet des chocs cinématographiques que l’on verra cette année, « Spring Breakers » est avant tout une œuvre d’une bêtise incommensurable.  Porté par quatre comédiennes dont le talent se mesure au niveau de la maitrise artistique du film c’est-à-dire le néant ( ou tout ce qui peut s’en rapprocher ), le film est une apologie de la vulgarité la plus outrancière, le tout mis en scène  avec une prétention qui dépasse l’entendement. Le spectateur, d’un œil complètement consterné, n’a d’autres choix que de suivre les aventures scabreuses de Selena Gomez ou encore de Vanessa Hudgens, actrices à la crédibilité on ne peut plus discutable. N’oublions surtout pas James Franco, comédien plutôt attachant qui livre ici un numéro tout droit sorti d’une mauvaise parodie d’un clip de RAP francophone.  Sans aucun attachement pour les personnages que l’on préférerait voir noyé, « Spring Breakers » use d’effets ostentatoires les plus désuets. A la manière d’un long-métrage de Gaspard Noé ( sans le talent ni l’ambition bien entendu ), le film est un festival de couleurs clinquantes et agressives, de musiques électro à répétition à en faire saigner les tympans, de mouvements de caméra psychédéliques ainsi que de voix-off agaçantes. Le seul moment de grâce ? Un instant musical teinté d’une chanson de Britney Spears , seul moment où la mise en scène livre quelque chose d’intéressant à la fois dans son visuel que dans sa narration mais autrement, le film est d’un ennui mortel. Il semblerait que depuis « Drive », la mode des œuvres éléctro-pop à tendance rétro grandit de plus en plus et ce « Spring Breakers » est une horreur absolue dans ce genre-là. Harmony Korine a préféré la provocation et la prétention et a complètement mis de côté la psychologie de son sujet.

 

20440659

 

Vulgaire, laid, long, pénible et ampoulé, « Spring Breakers » est certainement un des pires films que l’on aura vu cette année. A fuir au plus vite !

 

0,5/10

 

Morgan.

 

 

 

 

 

Posté par SerialCinephile à 22:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Spring Breakers - Quand Le Cinéma Allie Vulgarité Et Prétention ! [ Critic's ]

    Tout à fait d'accord avec toi. Le buzz ne se méritait pas pour une telle merde.

    Posté par Bob Morane, 09 mars 2013 à 07:05 | | Répondre
  • sans me prendre pour un vieux grincheux, ce genre de film est inutile pour nos jeunes et virera au drame un jour.
    mistergoodmovies.net

    Posté par film streaming, 11 mars 2013 à 07:44 | | Répondre
  • Ton analyse est trop cynique. Tu es subjectif, certes, mais le seul vrai jugement est individuel et en tant que spectatrice ayant apprécié ce film, je recommande à qui curieux est d'aller le voir s'il en est tenté. Cependant, tout spectateur est en droit de donner son avis, et le fait que tu n'aies pas accroché est acceptable néanmoins. Tu descends trop vite le film de Korine sans prendre le temps de voir outre ce décor fantasmatique fait de bikinis et de drogue.

    Posté par Tania_Osb, 17 mars 2013 à 19:51 | | Répondre
  • N'ayant pas pris ma dose à l'entrée de la salle, je suis contraint de m'aligner sur l'avis du rédacteur. Un avis parfaitement résumé dans son dernier paragraphe.

    Posté par Princécranoir, 20 avril 2013 à 18:30 | | Répondre
Nouveau commentaire