Evil Dead - Du Sang, Encore Du Sang, Toujours Du Sang ... [ Critique ]

20539128

 

- Film réalisé par : Fede Alvarez;


- Casting : - Jane Levy ( Mia );

                - Shiloh Fernandez ( David );

                - Lou Taylor Pucci ( Eric );

                - Jessica Lucas ( Olivia );

                - Jim McLarty ( Harold );

                - Elizabeth Blackmore ( Natalie ) .....;

 

Sorti le : 01 Mai 2013;

- Genre : Horreur, Epouvante;

- Nationalité : Américain;

- Durée : 1h30;

( Film Interdit Aux Moins De 16 Ans )

 

- Synopsis : Mia a déjà connu pas mal de galères dans sa vie, et elle est décidée à en finir une bonne fois pour toutes avec ses addictions. Pour réussir à se sevrer de tout, elle demande à son frère David, sa petite amie Natalie et deux amis d’enfance, Olivia et Eric, de l’accompagner dans la cabane familiale perdue au fond des bois. Dans la cabane isolée, les jeunes gens découvrent un étrange autel, et surtout un livre très ancien, dont Eric commet l’erreur de lire un passage à haute voix. Les plus épouvantables des forces vont se déchaîner sur eux…

 

 


 

- La Critique :

 

D'abord une trilogie réalisée par l'immense Sam Raimi, le premier volet de la franchise « Evil Dead » fait aujourd'hui office d'un remake sous la caméra d'un certain Fede Alvarez, cinéaste amateur amoureux du genre horrifique.

 

20508853

 

Jusqu'à présent, peu de remakes sont parvenus à surpasser – ou égaler – leurs œuvres originales. Bien entendu, le brillant « Halloween » de Rob Zombie est l'exception parfaite, mais lorsque l'on se souvient des douloureux remakes comme « Les Griffes De La Nuit » ou encore « Vendredi 13 », on pouvait craindre cette nouvelle relecture du film mythique qu'est « Evil Dead ». La bonne nouvelle dans ce long-métrage est qu'il ne vise pas un public d'adolescents crétins venus rire bêtement à la moindre effusion d'hémoglobine. Nous avons affaire à un film très mature à la fois dans son esthétique et dans son traitement de l'intrigue qui ne se contente pas de jouer la carte attendue du teenage-movie. Le programme gore que le film nous promettait est bel et bien présent, et il est très maîtrisé. Il s'agit de l'aspect le plus abouti du long-métrage car il atteint une perfection technique très probante. Des clous dans le visage, des mains tranchées, de la bave, du vomi, du sang, de l'urine : Voici un menu best-of appétissant pour le spectateur venu chercher une boucherie visuelle. Malgré tout, ne s'agit-il pas de la limite de ce remake ? Malheureusement oui ! En effet, au-delà de cette déferlante de sang non numérisée très efficiente et surtout sidérante, le film ne parvient jamais à nous effrayer comme le faisait avec brio l'oeuvre de Sam Raimi qui était moins sanguinolente mais qui bénéficiait d'une ambiance particulière qui nous glaçait le sang. On irait même jusqu'à dire que nous sommes vites rassasiés de ces images ignobles et que de ce fait, le film tourne à vide. Quel intérêt de nous montrer du gore pour le gore ? C'est là toute la différence avec Sam Raimi qui dans son premier opus avait un vrai point de vue sur les éléments horrifiques qu'il mettait une place et qu'il parvenait avec talent à faire la jonction entre la peur viscérale et le gore jouissif. Le scénario ne prenant jamais trop de liberté, le spectateur n'est jamais surpris des tenants et aboutissants de cette histoire et ce, malgré un final plus ou moins différent du long-métrage de 1981. Si les personnages sont moins conventionnels que dans la plupart des films horrifiques actuels, ils manquent cruellement de consistance et nous font au final regretter la folie grinçante de Ash ( personnage principal de la trilogie originale ) qui était génialement incarné par Bruce Campbell. Nous regretterons également des comédiens peu marquants car très peu charismatiques.

 

20508854

 

En conclusion, « Evil Dead » n'est en aucun cas le mauvais film que l'on attendait en toute honnêteté. Cependant, le spectateur ne retiendra rien de plus que le programme visuel très épatant mais laissera de côté le reste qui s'avère beaucoup trop lisse. Au final, une succession de séquences les plus infectes à l'oeil les unes que les autres mais une réalisation trop bancale. On y prend un certain plaisir mais ce dernier est trop fugace pour faire de ce remake un film mémorable dans le genre. Nous sommes très loin du résultat du film de Sam Raimi mais Fede Alvarez reste un réalisateur au talent prometteur et nous attendons un prochain film au scénario original espérons-le.

 

5/10

 

Morgan.

 

 

 

 

 

 

 

Posté par SerialCinephile à 23:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Evil Dead - Du Sang, Encore Du Sang, Toujours Du Sang ... [ Critique ]

Nouveau commentaire